Des prix dans l’immobilier qui ne baissent toujours pas pour les investisseurs immobiliers !

Où sont les investisseurs immobiliers ?

investisseurs immobiliers

La France est clairement touchée par la crise immobilière. Selon lObservatoire du moral immobilier, le nombre de personnes qui investissent dans l’immobilier neuf ou ancien a baissé d’environ 30 %, en deux ans. On est donc passé de 3,5 millions en 2011 à 2,5 millions en 2013. En bref, un million d’investisseurs immobiliers a disparu. En ce qui concerne, le nombre de vendeurs, on peut noter une certaine stabilité. Selon l’éditeur du site web Logic-Immo.com, Cyril Janin : « Si l’on suit cette courbe, dans un an, il y aura autant d’acheteurs que de vendeurs. On assiste à une régularisation progressive du marché immobilier ». L’étude réalisée par TNS Sofres montre que les personnes s’intéressent à l’immobilier. Cependant, ils sont peu nombreux à franchir le cap de l’achat immobilier. Pourtant, les conditions pour acheter un appartement sont réunies : taux d’intérêt des crédits immobiliers historiquement bas, en dessous des 3 %.

Malgré des taux attractifs, les banques sont de plus en plus exigeantes avant d’accorder un prêt aux investisseurs immobiliers.

Une baisse des prix qui se fait attendre

Normalement une chute des volumes de transaction engendre une baisse de prix. Oui, dans un marché économique parfaitement organisé, mais cette baisse n’est pas encore observable en France. Selon l’étude de l’Observatoire : « En moyenne, les prix de l’immobilier affichent une quasi-stabilité, mais les écarts se creusent de plus en plus selon la situation géographique et la qualité du logement ». Généralement, les prix des biens immobiliers neufs se stabilisent ou augmentent légèrement dans les centres-villes les plus sollicités. Par contre, les prix de l’immobilier neufs ou anciens se stabilisent ou baissent pour les campagnes situées à plusieurs kilomètres des villes. 

En 2013, le prix pour acheter un appartement neuf a baissé de 1,3 % par rapport à 2012. Cette année, les logements disponibles ont augmenté de 18 %, soit un total de 100 000 logements.

Les estimations des investisseurs immobiliers

estimation investisseurs immobiliers

Les professionnels de l’immobilier peuvent être rassurés. En effet, l’étude révèle que 55 % des potentiels investisseurs immobiliers sont certains de concrétiser leur projet dans les 6 à 12 mois qui suivent leurs demandes d’achat logement. Les investisseurs se sentent en position de force et négocie pour obtenir une baisse du prix de leurs logements. 38 % des personnes interrogées espèrent négocier une baisse des prix entre 5 et 10 %. Pour le moment, ces attentes ne correspondent pas à la réalité du marché immobilier.  Il est fort possible que cette situation change, notamment en cas de hausse du taux d’intérêt.

Reste néanmoins pour les investisseurs la possibilité de profiter de la loi Duflot. Ce dispositif de défiscalisation immobilière à remplacé la loi Scellier début 2013. Encore mal connu 6 mois après son lancement, elle reste malheureusement boudé par trop d’investisseurs immobiliers. Ce fut globalement la même chose au lancement de la loi Scellier. Il faut du temps aux investisseurs et à leurs conseillers pour apprécier correctement l’intérêt et les contours d’un nouveau dispositif de défiscalisation immobilière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.